Annuaire Livre d'or

Le chat de Siberie
Le chat Sibérien est un chat courageux, actif, et qui aime apprendre. L’éducation est un de ses points forts. Il aime participer à vos occupations, il aime que vous lui expliquiez longuement ce que vous faites, il essaiera de vous imiter, et de participer à vos travaux ou jeux. Les parents surveillent attentivement leurs chatons. Si vous devez leur faire avaler un vermifuge ou autre drogue, il est conseillé de leur expliquer en leur montrant le produit que c’est important de l’avaler pour leur santé. Même si vous pensez qu’ils ne comprendront rien à ce que vous leur dites, ils verront que vous demandez leur participation et que c’est important. Ils accepterons souvent de l’avaler de plein gré, à moins que ce ne soit vraiment très très mauvais ou qu’ils n’aient pas confiance

                               

Un Chat Courageux et Actif !
Les chats sibériens restent jeunes d’esprit tout au long de leur vie. Ils ont besoin d’un compagnon pour communiquer comme tout être curieux et intelligent. Ne le laissez pas seul toute la journée, il risque de devenir neurasthénique. Tout être, de quelque race que ce soit, s’il a vécu son enfance enfermée sera inévitablement stressé et paniqué lors d’une sortie. Les chiens ont la chance de devoir sortir pour leurs besoins. Une petite balade en voiture par semaine, dans un kennel attaché au siège et assez haut pour qu’il puisse regarder par la vitre, intéressera sûrement votre chaton sibérien dès son jeune âge. Il sera d’autant plus agréable lorsque vous l’emmènerez chez le vétérinaire ou ailleurs.Le chat Sibérien est un chat qui s’adapte rapidement pourvu qu’il ait été bien socialisé chez l’éleveur. Il s'accommodera à la nouvelle famille en suivant les habitudes de son nouveau maître. Celui-ci devra donc faire attention aux exemples qu’il donne et se contrôler pour ne pas rire si, par exemple,  le chaton grimpe au rideau pour attraper une mouche, sous peine de voir renouveler ce qui a fait rire son maître.Tous les chats sont assez intelligents. La façon européenne de les traiter au Moyen-Âge a fait que la sélection s’est fixée sur les plus méfiants. Les chats européens nous observent mais ne nous font que très peu confiance et n’ont pas appris à communiquer, mais ont appris à surveiller et s’enfuir au moindre doute. Seul les plus méfiants ont survécus. Il ne faut donc pas s’étonner qu’ils ne montrent pas toute leur intelligence par défaut de communication. Nous n’avons aucun intérêt pour eux. Ils ont appris à se débrouiller sans les hommes, et même malgré eux. En Russie, par contre, les chats Sibériens ont été traités différemment, surtout depuis l'oukase de Pierre le Grand. De plus ces chats devaient être sociables avec tous les habitants (humains, autres chats et chiens) s’ils voulaient survivre au chaud à l’intérieur des maisons l’hiver. Ils devaient aussi être sélectionnés naturellement pour leur propreté : les mâles marqueurs devaient être sortis bien vite des pièces habitables et subir le froid sibérien extérieur. Les autres, plus discrets, avaient alors la possibilité de faire des chatons aux chattes restées au chaud dans la maison. Il est donc important de les élever en petite chatterie familiale et les sortir en promenade pour conserver tout le potentiel coopératif et sociable qui fait le charme de ces chats Sibériens. Les chats sibériens sont également de très bons chasseurs, et ne craignent pas de s’attaquer aux gros rats aussi bien qu’aux petites souris, moineaux, insectes, et autres bestioles.

Merci à la chatterie de Kolyana pour les magnifiques photos et pour le texte

http://chat-siberien.com

Diaporama Chats de race Siberien